DIVERS

L’anorexie : qu’est-ce que c’est ?

L’anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire, dit aussi TCA. Elle touche d’une manière générale les femmes, plus particulièrement les jeunes filles entre 12 à 20 ans. Les garçons sont moins concernés par cette affection, à raison de 10 cas sur 100 personnes.

Définition de ce TCA

Ce trouble alimentaire se traduit par une perte ou manque d’appétit chez un individu. Il peut se manifester en conséquence de certaines situations, telles que :

  • La prise d’une catégorie de médicament qui réduire littéralement l’appétit.
  • L’apparition d’une infection virale ou d’une maladie plus grave telle qu’un cancer.
  • A la suite d’un choc psychologique ou d’une dépression passagère.
  • Ou la conséquence d’activités physiques intenses.

Cette pathologie existe également sous deux autres formes : l’anorexie mentale et nerveuse. Elles sont différentes de par leurs signes et liées par quelques causes.

Traitements envisagés

La psychotherapie est nécessaireLa personne touchée par ce type de maladie n’est aucunement consciente de la situation. Elle refusera de l’admettre et d’entamer un quelconque traitement. La première réaction à faire face à une personne souffrant de cette affection est de la convaincre étape par étape sans la brusquer. Toutefois, il est important de la traiter rapidement pour éviter des complications.

Pour soigner ce trouble alimentaire, une psychothérapie sera nécessaire. Le but étant de déterminer les causes de cette mauvaise habitude chez le sujet atteint. Des examens supplémentaires seront également effectués pour voir si la perte d’appétit a provoqué des carences ou d’autres maladies. Dans les cas les plus graves de la pathologie, une hospitalisation est inévitable pour une meilleure prise en charge.

Evolution de la maladie

La réussite du traitement n’est pas assurée à 100 %. En effet, parfois les soins sont insuffisants par manque de volonté de la part du sujet anorexique. Des rechutes peuvent avoir lieu et conduisent souvent au suicide ou à la mort par dénutrition. Toutefois, certaines personnes retrouvent une vie normale grâce au soutien affectif de leur proche.