DIVERS

Mettre en place une bonne stratégie digitale : 6 étapes

De plus en plus d’entreprises cherchent à répondre aux mieux aux besoins de leurs clients et de s’adapter à leur comportement et leurs usages. Dès lors, il est important de mettre en place une stratégie digitale cohérente et en phase avec les besoins de sa cible.

Cependant, nombreuses sont celles qui sont mal organisées ou n’ont pas les compétences pour réussir dans le domaine. Voici donc les étapes importantes à bien suivre pour réussir sa stratégie digitale.

Analyser l’existant

Certains l’oublient mais pourtant, elle est certainement l’étape la plus importante à réaliser. Faire un audit de l’existant permet de reprendre les bases pour ressortir les forces et les faiblesses de l’entreprise sur son marché, et dégager l’avantage concurrentielle à travailler sur le web.

Cet audit stratégique doit donc être la première étape dans la mise en place d’une stratégie digitale. On peut associer à la phase d’audit, la phase de benchmarking dans le but de trouver l’élément qui va démarquer une entreprise de ses concurrents, et d’avoir une image de marque bien perçue par la cible.

Définir ses objectifs

Dans une optique de vouloir augmenter son chiffre d’affaires, la définition d’objectifs est primordiale et vient assez logiquement comme deuxième étape d’une stratégie digitale. Voici les exemples d’objectifs que l’on retrouve souvent :

  • Avoir plus de trafic sur son site ;
  • Avoir plus de demande de contact ou devis ;
  • Améliorer sa notoriété ;
  • Augmenter sa communauté ;
  • Avoir plus de trafic sur son point de vente via le web.

Bien évidemment, ces différents objectifs découlent d’un objectif principal qui est généralement l’augmentation du chiffre d’affaires. En termes de chiffres tout dépend l’activité et de la taille de l’entreprise, de la valeur générée par des ventes, du marché, etc.

C’est pourquoi l’identification de la cible intervient juste après.

Identifier sa cible

La définition du client type est nécessaire dans la mise en place de sa stratégie digitale. Ce dernier à un comportement spécifique et des usages bien précis. L’objectif est de pouvoir lui apporter le meilleur des services ou produit, au bon moment et au bon endroit.

C’est également la cible qui peut permettre à une entreprise de se démarquer de ses concurrents. C’est ce type d’individus bien précis à aller toucher pour l’amener sur son site et/ou son point de vente. Mais pour réussir, il faut également choisir les bons canaux.

Choisir les bons canaux digitaux

Pour pouvoir amener sa cible sur son site, il faut pouvoir l’interpeller. Pour cela il existe plusieurs moyens : le référencement naturel, les publicités search et display, ou encore les réseaux sociaux.

Quoi qu’il en soit, pour pouvoir convertir le trafic, le contenu du site doit bien être réfléchi. D’une part, pour pouvoir attirer du trafic via le SEO (référencement naturel) puis pour l’inciter au clic, à l’action : prise de contact, demande de devis, appel, ou encore commande dans le cadre d’un site e-commerce.

Les réseaux sociaux eux serviront de relai à votre site et permettront d’informer ses prospects sur les promotions, les nouveautés, … et d’interagir avec sa communauté.

Enfin toujours dans une stratégie de contenu pour attirer du trafic et le convertir, la planication des contenus est obligatoire !

Définir un budget pour chaque action

Bien évidemment, chaque action peut avoir un certain coût. La définition d’un budget pour chacune permettra de mesurer le retour sur investissement.

Si l’entreprise n’a pas les compétences en interne pour rédiger, le mieux c’est de faire appel à des rédacteurs freelance ou de passer par des agences qui proposent de la création de contenu web.

Pour les réseaux sociaux, l’entreprise peut recruter un community manager ou passer par un freelance, spécialiste du social media.

Enfin, pour la publicité, il est possible de passer par Google AdWords mais l’entreprise devra allouer un budget pour ses campagnes.

Mesurer les performances

Comme pour toute stratégie, il faut pouvoir mesurer les performances pour savoir si les actions portent leurs fruits, s’il faut laisser de côté certaines actions pour passer plus de temps sur celles qui fonctionnent le mieux.

Pour cela, il faut analyser l’évolution du trafic sur son site, celle sur son point de vente liée à la stratégie digitale menée, analyser le panier moyen des utilisateurs, analyser la part d’acheteurs répondant au ciblage marketing, etc.

Pour cela le nombre de sessions sur des outils de tracking comme Google Analytics permettent de donner une certaine estimation. De plus, avec ces outils, une entreprise peut mesurer et comparer le trafic de son site, par rapport au canal utilisé. Cela permet de notamment comprendre la pertinence des actions réalisées.