DIVERS

Quel est le fonctionnement du CBD dans l’organisme ?

Le CBD est une substance couramment utilisée dans le traitement de plusieurs maux. Extrait du cannabis, cette molécule ne cesse d’attirer l’attention de la communauté scientifique.

Si elle occupe une place aussi importante, c’est notamment compte tenu de ses effets sur l’organisme d’un être humain. Envie d’en apprendre davantage ? Voici alors quelques informations utiles sur le fonctionnement du CBD dans l’organisme !

Quels sont les mécanismes d’action du CBD dans le cerveau ?

Pour comprendre le fonctionnement du CBD dans l’organisme, il faut d’abord préciser qu’il s’agit d’une substance qui peut s’avérer très dangereuse. En réalité, lorsqu’elle n’est pas consommée suivant une bonne dose, elle peut provoquer des dysfonctionnements.

Pour cela, il serait préférable de consulter ce blog sur le CBD afin de mieux s’informer sur sa consommation. Ainsi, après la prise du CBD, celui-ci agit dans un premier temps sur le cerveau.

Action du CBD sur les récepteurs CB1

En pratique, le système nerveux de l’être humain est constitué de fonctions endocannabinoïdes. Celles-ci ont pour rôle d’assurer le fonctionnement de divers systèmes biologiques. Il s’agit par exemple de la digestion, du métabolisme, de la mémoire, de la régulation du stress et des émotions…

mécanismes d’action du CBD dans le cerveau

Outre ce rôle, le système endocannabinoïde agit également sur le cerveau. Autrement dit, il s’agit d’un système qui impacte l’ensemble du fonctionnement du corps humain. Lorsque le CBD est présent dans l’organisme, il s’attaque alors aux deux cellules nerveuses qui constituent les fonctions endocannabinoïdes. Il s’agit notamment des récepteurs CB1 et CB2.

En présence du CBD, les récepteurs CB1 réagissent surtout avec le THC qu’il contient. En réalité, ces récepteurs sont responsables de la régulation de l’humeur, de l’appétit et des émotions. Lorsque le THC pénètre dans l’organisme, il se fixe donc sur ces récepteurs afin de les activer. Quand cette fonction est fonctionnelle, le cerveau sécrète de la dopamine qu’il libère dans l’organisme.

Cette sécrétion étant responsable du plaisir, elle se charge donc d’augmenter la bonne humeur du consommateur. Généralement, c’est le même processus que subit le cerveau après consommation des substances hautement additives (nicotine, héroïne, etc.). C’est aussi compte tenu de cette action que les autorités de certains pays limitent le taux de THC présent dans le CBD commercialisé.

Action du CBD sur les récepteurs CB2

Les récepteurs CB2 réagissent beaucoup plus au CBD qui se charge alors de les activer. Lorsque ceux-ci sont fonctionnels, le cerveau produit de la sérotonine responsable du sentiment de bonheur et de la régulation de l’humeur. Il se produit aussi la sécrétion de l’endorphine qui procure un fort effet antidouleur et calmant.

Quelles sont les actions du CBD contre la maladie ?

Lorsque le CBD est présent dans l’organisme, il lui permet de faire baisser sa concentration d’antigènes. En réalité, les antigènes sont des substances dont la présence entraîne une défense immunitaire de la part de l’organisme. Le plus souvent, leur manifestation chez une personne signifie que celle-ci souffre d’un cancer.

actions du CBD contre la maladie

En pratique, il existe plusieurs types d’antigènes. Par exemple, l’antigène CEA est généralement associé au cancer colorectal, de la vessie, du col de l’utérus, etc. Cependant, étant donné que le CBD contribue à la diminution du nombre de ces marqueurs, la communauté scientifique a fini par penser qu’il pourrait permettre de traiter certains types de cancers.

Cette thèse a d’ailleurs été approuvée par une récente étude scientifique issue de l’international Journal of Oncology. Selon les conclusions tirées, les cannabinoïdes seraient très efficaces pour lutter contre certaines cellules cancéreuses. Les résultats précisaient en plus que le traitement serait encore plus efficace s’il était couplé avec une chimiothérapie.

Par ailleurs, il faut préciser que le CBD est aussi reconnu pour son puissant rôle anti-inflammatoire. Dans ce cas, sa consommation est recommandée dans le but de réduire les douleurs permanentes. D’ailleurs, dans le processus curatif de la maladie de Parkinson, il joue aussi un rôle important.

Quels sont les effets du CBD sur le système digestif ?

En dehors de ses actions sur le cerveau et sur le traitement de certaines maladies, le CBD aurait aussi des effets positifs sur le système digestif. Concrètement, des expériences ont prouvé que sa consommation entraîne la production d’anandamide afin de calmer les nausées.

Sa présence dans l’organisme lui permet aussi d’agir en symbiose avec du THC pour stopper le vomissement. Cependant, dans ce cas, il est conseillé d’utiliser un faible taux de THC, plus précisément 0,2 %. Lorsque cette directive est respectée, le CBD maximise les effets antiémétiques.

Pour une action encore plus rapide, il est même conseillé de faire usage du CBDA en lieu et place du CBD. Cette molécule n’est rien d’autre que le CBD, mais qui n’est pas encore été portée à forte température. Sous cette forme, les cannabinoïdes sont très puissants selon les études.

Dans tous les cas, il faut faire attention lors de la consommation du CBD en prenant une dose raisonnable. Pour finir, il faut préciser que les études sont toujours en cours pour prouver que le CBD peut venir à bout de l’hypersensibilité viscérale.