Si parmi les revêtements pour sol existants, vous avez choisi le parquet pour les pièces de votre maison, mais avez quelques hésitations quant à ses caractéristiques, découvrez comment bien choisir votre parquet selon la pièce. Il en existe 3 types dont le parquet massif, le parquet contrecollé et le parquet stratifié.

Le parquet massif

Le parquet massif est le plus résistant de tous, car fait entièrement d’essence de bois sur toute son épaisseur. Cette dernière est de 20 à 23 cm, permettant ainsi de la rénover ou de la poncer autant de fois que vous le souhaitez ou quand cela est nécessaire. Cela lui vaut sa solidité, robustesse et renommée légendaire, car disposant d’une durée de vie optimale atteignant jusqu’à une centaine d’années. Le parquet massif est de ce fait le plus onéreux, dédié à ceux disposant d’un budget conséquent pour la construction ou la rénovation de leur habitation.
Existant en diverses essences indigènes ou exotiques, le parquet massif offre différents choix de couleur, de rigidité, de solidité et de résistance à l’humidité. On peut le clouer sur des lambourdes (pose traditionnelle) ou le coller au sol avec une colle spéciale. Choisissez-le idéalement pour vos pièces à vivre comme le salon, la salle à manger bref les pièces à fort passage.

Le parquet contrecollé

Au cas où vous ne disposez pas du budget nécessaire pour vous offrir le parquet massif, une alternative non moins solide existe : le parquet contrecollé. Il est constitué de 3 couches de bois superposées et seule, la première couche, la couche d’usure ou couche de parement se compose de bois noble. L’épaisseur de la couche d’usure (de 2 à 6 mm) détermine sa qualité et sa résistance au nombre de ponçages. Les 2 autres couches restantes sont ensuite conçues avec des dérivés de bois. Cela ne l’empêche toutefois pas d’être résistant et d’offrir un rendu esthétique des plus plaisants grâce à ses diverses essences, styles et couleurs.
Le parquet contrecollé peut être collée ou clipsée. La tendance du moment, surtout sur les maisons neuves, c’est la pose flottante (clipsée) parce qu’elle est rapide et moins onéreuse. Ce type de parquet s’adapte également aux pièces à fort passage de la maison ou les chambres à coucher. Choisissez idéalement une couche d’usure faite d’essences de bois tendres comme le pin, le sapin, l’épicéa, l’aulne si vous placez votre parquet dans la chambre ou plus résistantes telles que le noyer, le bouleau ou le teck s’il sera utilisé au salon.

Le parquet stratifié

Contrairement aux deux premiers, le parquet stratifié n’est nullement fabriqué avec du bois, mais en imite seulement l’allure. En effet, il y ressemble à s’y méprendre grâce au matériau composite qui le compose. Il est également fabriqué en plusieurs couches, la première, la couche de résine ou couche d’usure fournit la résistance recherchée tandis que la seconde appelée couche décorative imite l’essence de bois. Elle est généralement faite de feuille de décor ou de papier.
Facile à poser et à entretenir, il est de ce fait le moins cher des trois. Utilisez-le pour vos chambres, il y a peu de passages et son caractère hypoallergénique vous évite de contracter tout souci d’allergies. Faites un tour sur cet article pour en savoir plus sur la pose du parquet et son coût.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.