L’avenir des cours de musique est-il dans les nouvelles technologies ? L’apprentissage de la musique se met à l’ère du numérique. Interactivité, écrans tactiles, applications sur smartphone ou tablettes, instruments connectés voire nouveaux instruments de musique, que peuvent apporter les nouvelles technologies à l’apprentissage de la musique ? Ces cours de musiques 2.0 peuvent-ils se substituer aux méthodes traditionnelles ?

Nouvelles technologies : une ouverture vers de nouvelles façons d’apprendre

Devenir musicien chez-soi, sans contraintes ni professeur, un rêve pour certains qui devient de plus en plus accessible grâce aux innovations technologiques récentes. L’apprentissage de la musique grâce à la vidéo connaît le succès depuis quelques années, des cours sur des chaînes Youtube au coaching Guitare et Couleurs sans solfège sur coachguitar.com, proposant un véritable abonnement avec une méthode dédiée. De nombreuses applications pour smartphone sont disponibles également, promettant de pouvoir s’initier à des instruments tels que le piano, la guitare mais aussi le trombone avec Pocket Trombone ou la batterie avec Dualkit.

De même, Speechi, spécialiste de l’écran géant interactif pédagogique, s’intéresse à l’apprentissage musical avec son SpeechiTouch de 65’’ à 75’’, véritable boîte à outils du musicien en herbe : lecture des notes, travail de l’oreille musicale, découverte du clavier, les étapes incontournables et parfois rébarbatives de la formation musicale deviennent immédiates et ludiques sur un écran géant qui n’est pas sans rappeler le tableau noir des écoles primaires. Gardant un contact plus direct avec l’instrument physique, le One Smart Piano est un piano électrique au toucher lourd équipé de LED au dessus de ses touches. Il se branche à une tablette ou un smartphone et, grâce à son application associée, permet d’apprendre l’instrument de manière plus concrète que sur un écran tactile. Ce contact avec l’instrument physique est également la promesse de Rocksmith, jeu vidéo sorti pour la première fois en 2011, pied de nez à son ancêtre Guitar Hero qui utilisait une manette en forme de guitare avec quelques touches de couleurs en guise de cordes. Rocksmith permet de jouer sur sa propre guitare électrique branchée en USB sur l’ordinateur ou la console de jeux, embarquant des cours de guitare et des jeux d’arcades pour apprendre les gammes, slides, accords et autres techniques. La liaison nouvelles technologie et musique a donné lieu à la création d’instruments spécifiques, comme la guitare intelligente Jamstick de Zivick, conçue pour apprendre les techniques de guitare, elle aussi couplée à une application smartphone et utilisant des technologies de détection des doigts et des micros magnétiques pour détecter le pincement des cordes. Dualo et Oval, eux, sont des instruments totalement nouveaux, entièrement numériques, qui ne répondent pas au rêve d’apprendre un instrument de musique existant mais créent leur propre musique, fabriqués par et pour un apprentissage numérique. Quelques entreprises Françaises tiennent aussi la dragée haute aux géants internationaux, c’est le cas de CoachGuitar qui vous permet d’apprendre la guitare d’accompagnement sans aucune notion de solfège.

Atouts et limites de ces outils pour l’apprentissage musical

Séduisantes, ludiques, ces nouvelles manières d’aborder la formation musicale correspondent à la fois à nos modes de vie et nos contraintes. Apprendre la musique était jusque-là un loisir réputé élitiste. Il passe désormais pour un jeu à la portée de tous, moyennant l’investissement technologique adéquat qui reste parfois moins onéreux que de financer des cours ou l’achat d’un instrument. Est ce que l’on peut atteindre un haut niveau musical avec ces nouvelles technologies ? Si elles peuvent permettre de maintenir la motivation et faciliter le travail quotidien, la sensibilité des capteurs et les possibilités par exemple du multitouch pour l’apprentissage du clavier restent encore à améliorer pour qui aurait l’ambition de jouer des pièces complexes.

Trop binaires et parfois pas assez sensibles, elles ont encore du mal à emmener leurs élèves plus loin que vers une exécution mécanique. Le véritable intérêt de ces méthodes d’apprentissage se trouve en complément des cours traditionnels, pour le travail à la maison, car ces applications ont capturé aux jeux vidéo le don de rendre l’erreur et la répétition, deux fondements de l’apprentissage de la musique, des challenges motivants et quantifiables grâce à leur interactivité. Jouer d’interminables gammes devient maintenant comme passer un niveau de jeu, et la critique d’une technologie implacable passe mieux que le jugement d’un professeur, qui peut désormais se consacrer à l’apprentissage des nuances.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.