Les lames de scie en acier sont très appréciées

Pour couper des belles planches de bois, des planches en agglomérés ou autres bois « du commerce » les lames à denture en carbure peuvent convenir parfaitement, mais elles ont un gros inconvénient. Ces dents si résistantes lors de la coupe ne supportent pas du tout les petits cailloux, la ter, les morceaux de fer et toutes ces choses que l’on peut retrouver dans un tronc d’arbre ou même dans une branche.
Les lames de scie en acier traditionnelles (en savoir plus sur cette page) sont capables de résister à tout cela et durant de nombreuses heures de coupes intenses. Leur fabrication traditionnelle sur la forme s’est pourtant développée au fil des années pour apporter un acier plus résistant dans le temps, et dans la chauffe, une dentition plus affûtée et ne nécessitant plus autant d’entretien. La lame de scie à bûche sera toujours utilisée de toute manière, et pas forcément celle que l’on trouve avec ses plaquettes carbures.
Un autre avantage des lames de scie à bûches en acier est justement sa dentition ou plutôt la possibilité pour tout bricoleur de pouvoir affûter les dents chez lui, dans son atelier sans devoir remplacer intégralement la lame régulièrement.
Bien sûr la forme de l’affûtage de ces lames traditionnelles n’a rien de « spectaculaire » comme on peut le voir avec les dentures à biseaux alternés, celles avec le talon anti-recul, celles qui ont un angle d’attaque négatif, etc. mais leur forme coupe tout de même suffisamment rapidement pour être très appréciées, d’autant plus qu’avec ce genre de lame on ne cherche pas à faire un travail de finition.

Un rendement plus faible mais une longévité accrue

Par rapport à une denture en carbure la lame traditionnelle en acier inoxydable ne coupe pas aussi rapidement, par contre, elle va couper plus longtemps. Le rendement sur le court terme est plus faible mais sur le long terme, il y a plus de travail, plus d’économie, moins de casse aussi.
La lame de scie à bûche traditionnelle n’a pas fini de surprendre et de rester dans les différents ateliers, et pas seulement un atelier de bricoleur. De nombreux professionnels continuent de faire confiance à ces lames résistantes sans trop se poser de questions sur la qualité de la branche ou de la bûche qu’ils doivent couper. La rapidité de la coupe de la bûche n’est certainement pas le seul critère à prendre en compte pour couper les bûches de bois.
Bois vert, bois dur, bois de tronçonnage ou autres, la scie sur table équipée de la lame en acier inoxydable va pouvoir assurer sa mission.
Les fabricants sont allé plus loin dans la satisfaction de leur client en proposant maintenant des lames avec des bagues d’adaptation. Ces bagues permettent aux lames de pouvoir être installées sur des axes de 30 à 15 mm par exemple, voir le lien en savoir plus ci-dessus.
Si l’on ajoute à cela l’affûtage qui peut être réalisé par un amateur éclairé, par un bricoleur ou par l’artisan lui-même, la lame de scie à bûche ne comporte que des avantages. L’affûtage peut se faire à l’affûteuse, mais également à la lime à main. Cette dernière technique peut sembler être moins précise, mais pour certains, l’affûtage réalisé à la main est bien plus efficace que celui fait par la machine.
L’acier inoxydable qui compose ces lames assure une bonne résistance, une bonne qualité de coupe et aucune oxydation même après des heures de coupe à frotter sur le bois, les cailloux, la terre et certainement les petits morceaux de métal inévitablement présents dans les branches et autres bûches coupées avec cette scie.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.