La pose de lambris ne date pas d’hier. En effet, il y a de nombreux avantages que l’on peut tirer de cette technique. Entre autres, le lambris permet d’avoir un plafond en structure rigide. Voici alors ce qu’il faut savoir sur l’installation d’un plafond lambris.

Techniques de pose du lambris

Il existe deux manières de poser un lambris, qu’il soit en bois ou en PVC. La première technique consiste à l’installer directement sur le support, la seconde nécessite l’installation sur des tasseaux de bois. Chaque technique a ses avantages et ses inconvénients.

Installation sur support

Lorsque le plafond est parfaitement sec et bien plan, il est possible d’installer directement les lambris sur le support. Il suffit de coller les lames du lambris sur le support. Cette technique est rapide et pratique pour les personnes qui sont limitées en techniques de bricolage. Cependant, il faut que les lames de lambris soient fines pour que cette technique soit réalisable. Optez alors pour des lames de moins de 7 mm.

Installation sur tasseaux de bois

Il s’agit d’une technique d’installation plus fiable et plus « professionnelle ». En effet, cette technique est plus complexe mais le travail est plus abouti. Elle consiste à installer préalablement des tasseaux de bois sur le plafond, à intervalles de 50 centimètres environ. Les tasseaux et les lames de lambris seront alors posés perpendiculairement afin de solidifier la structure. Les avantages de cette technique sont nombreux. Par exemple, elle permet de poser un isolant thermique sous le lambris.

Comment poser le plafond en lambris ?

Il y a également différentes manières de fixer le lambris au plafond. En réalité, tout dépend du type de lambris que vous avez acheté. Dans les deux cas, il faudra laisser 1 cm d’écart entre les lames et les angles du plafond, notamment si vous utilisez des lambris en bois. Il se trouve en effet que le bois est un matériau qui peut se dilater et se rétracter en fonction de l’humidité et d’autres paramètres.

La fixation par clipsage

Il existe des lambris qui sont dotés de clips au niveau de leurs rainures. Comme pour le parquet, il suffit donc d’assembler les différentes lames. C’est la technique la plus facile, à condition de faire les choses sans hâte. Il faut commencer par poser la première lame et de finir la première rangée. Il peut arriver que la dernière lame soit trop grande : prenez alors des mesures exactes et coupez. Une fois la première rangée terminée, vous n’aurez qu’à emboiter les prochaines. Attention, il est important que les lames soient bien emboitées dans leurs rainures.

La fixation avec des clous

Si vous n’avez pas opté pour des lambris à clips, vous pourrez fixer les lames avec des clous. Avant de poser les lames, prenez des mesures exactes de votre plafond ainsi que de vos lames. Il peut être nécessaire d’ajuster la dernière lame pour que la rangée de lames épouse parfaitement la taille du plafond. Pour un meilleur rendu esthétique, choisissez des clous sans tête : ils seront alors discrets une fois posés. En ce qui concerne les dimensions de clous, il faut au moins 15mm de diamètre et 20mm de longueur pour que la lame tienne bien en place. Il suffit alors de clouer les lames les unes après les autres, avec un chasse-clou et un bon marteau.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.